Critique du travail II by Jean-Marie Vincent

By Jean-Marie Vincent

Show description

Read or Download Critique du travail II PDF

Similar french_1 books

Lexique sélectif de collocations des médias d’aujourd’hui: Français/anglais

Ce lexique sélectif s'adresse à tous les étudiants de Bts, Iut et sessions préparatoires aux concours des écoles de trade ou d'ingénieurs qui sont confrontés aux exercices de traductions d'expressions toutes faites abondamment utilisés dans les médias. Cet ouvrage actualisé leur permettra donc de se familiariser avec les traductions en anglais de ces "duos" de mots et autres institutions systématiques que le langage médiatique nous renvoie régulièrement, en passant par quelques locutions idiomatiques.

Extra info for Critique du travail II

Sample text

Les marxistes, pour tout dire, sont à la traîne et la plupart 123 d'entre eux ne peuvent se renouveler, en partie, qu'en utilisant le travail des autres. La bataille se déroulerait-elle alors autour d'une grande absence, camouflée elle-même par des formules vides? Il n'en est rien. Le paradoxe est que ce marxisme, apparemment moribond, occupe une place sans pareille dans notre horizon culturel contemporain. En fait, on ne peut penser notre temps sans l'œuvre de Marx et des marxistes, sans se servir des instruments qu'ils ont forgés pour comprendre l'histoire et la société et pour rendre compte des conflits qui la traversent.

L'Etat n'est pas une simple dérivation des rapports marchands capitalistes, il doit au contraire les nier partiellement pour pouvoir les préserver, et loin de mettre fin à l'hétérogénéité des deux mondes, il la reproduit à son échelle comme dysfonctions récurrentes et contradictions internes. Pour conserver un minimum de possibilités d'action, les institutions étatiques doivent se donner une façade d'unité, voire s'affirmer comme l'émanation d'une entité suprasociale dotée d'une claire conscience de ses objectifs et de ses tâches, mais leur vie au jour le jour est faite de tâtonnements et de compromis boiteux, d'orientations vite abandonnées et de pratiques qui s'enlisent.

La théorie critique du capitalisme n'a, en ce sens, pas besoin d'aller au-delà d'une théorie du déclin ou de la décadence des relations capitalistes de production. Ce qui, en clair, veut dire qu'elle n'a pas à être élucidation de ses conditions de développement et de reproduction élargie. Encore moins doit-elle se préoccuper des mutations qui peuvent se produire dans les relations sociales, dans les champs d'action offerts aux individus et plus généralement dans l'horizon des pratiques sociales.

Download PDF sample

Rated 4.49 of 5 – based on 40 votes