Cavalier Vert, tome 3 : Le Tombeau du roi-suprême by Kristen Britain

By Kristen Britain

Show description

Read Online or Download Cavalier Vert, tome 3 : Le Tombeau du roi-suprême PDF

Similar french books

Cahier du créateur : Les écharpes

Cahier du cr#ateur est une assortment qui ouvre ses pages #224; des cr#ateurs du monde du fil et leur permet de pr#senter leur travail. Alice Qu#m#ner, los angeles cr#atrice de Alice Cr#ations, vous fait partager lintimit# de ses #339;uvres, d#couvrir son univers, ses resources dinspiration, ses petits et grands secrets and techniques, et vous livre les explications des #charpes quelles a imagin#es.

Extra resources for Cavalier Vert, tome 3 : Le Tombeau du roi-suprême

Sample text

Merci, non. Je v… Puis elle jeta un coup d’œil à Rouge-Gorge. — Laisse, je vais l’emmener, dit Larenne, et la jeune femme lui tendit les rênes avec gratitude et se glissa entre les planches de la clôture. Larenne sentit que quelque chose se tramait en sous-main ; que ce marchand, Mundoy, forgeait un jugement au sujet du clan G’ladheon en se fondant sur l’apparence de Karigan et sur les circonstances. Pourquoi portait-elle un uniforme ? Où était son domestique ? Une seule chambre ? Les apparences devaient être aussi essentielles pour les négociants que pour les nobles.

Le capitaine Immerez rôdait à proximité, alors que ses hommes restaient à distance de la scène grotesque ; le sang de Jérémiah qui coulait, et sa tête noircie et fumante. — J’ai des nouvelles pour vous, mais j’ai pensé qu’il valait mieux attendre que vous ayez achevé votre tâche. Grand-Mère le regarda par-dessus son épaule. — Allez-y. Il acquiesça de la tête. — J’ai eu mot comme quoi le parchemin a été localisé. — C’est merveilleux, dit Grand-Mère avec un large sourire. — Si fait. Les choses commencent à bouger dans la Cité de Sacor, juste comme vous le souhaitiez, et nous devrions obtenir le parchemin très bientôt.

Au milieu des atours et des rires se déplaçait une femme qui, avec sa masse de cheveux dorés et sa silhouette sculpturale, éclipsait toutes les autres. Dame Estora ne donnait pas l’impression d’être sotte ou idiote, loin de là. Elle semblait plutôt sereine et, alors que les autres femmes gloussaient, elle ne laissait transparaître qu’un sourire distant. On aurait presque dit qu’elle évoluait dans un monde différent du leur. Dame Estora avait la réputation d’être la plus belle femme du royaume, et nombre de soupirants empressés s’étaient présentés avant de repartir, leur offre déclinée par son père, qui avait fixé son choix sur le roi suprême, rien que cela, pour marier sa fille première-née.

Download PDF sample

Rated 4.68 of 5 – based on 45 votes