Apport des neurosciences `la psychiatrie clinique by Florence Thibaut

By Florence Thibaut

Cet ouvrage collectif, coordonn? par le Professeur Thibaut, fait le aspect sur les implications des d?couvertes r?centes en neurosciences pour le praticien et pour son sufferer. Chacun des chapitres a ?t? ?crit par un ou des specialists reconnus et pr?sente de fa?on tr?s p?dagogique les donn?es les plus actuelles dans chacun des domaines importants de los angeles recherche en psychiatrie. l. a. plupart des auteurs sont des personnalit?s fran?aises tr?s impliqu?es dans l’Association Fran?aise de Psychiatrie Biologique et de Neuropsychopharmacologie au sein de laquelle elles coordonnent des recherches et des formations en psychiatrie.

Il est autant destin? aux chercheurs en neurosciences ou en psychologie qu’aux internes et aux praticiens, psychiatres ou neurologues, ou encore aux ?tudiants en m?decine.

Sa pr?sentation tr?s p?dagogique le rend ?galement available aux sufferers ainsi qu’`leurs familles.

Show description

Read or Download Apport des neurosciences `la psychiatrie clinique PDF

Best french_1 books

Lexique sélectif de collocations des médias d’aujourd’hui: Français/anglais

Ce lexique sélectif s'adresse à tous les étudiants de Bts, Iut et sessions préparatoires aux concours des écoles de trade ou d'ingénieurs qui sont confrontés aux exercices de traductions d'expressions toutes faites abondamment utilisés dans les médias. Cet ouvrage actualisé leur permettra donc de se familiariser avec les traductions en anglais de ces "duos" de mots et autres institutions systématiques que le langage médiatique nous renvoie régulièrement, en passant par quelques locutions idiomatiques.

Extra resources for Apport des neurosciences `la psychiatrie clinique

Sample text

L’étude pharmacogénomique sur STAR*D avait ainsi identifié le gène UBE3C codant l’ubiquitine ligase E3C (UBE3C), le gène BMP7 codant la protéine de la morphogenèse osseuse 7 et le gène RORA codant le récepteur nucléaire orphelin alpha [46], Celle sur la cohorte MARS, via le génotypage de 426 000 SNP, a rapporté des variants dans le gène CDH17 de la cadhérine 17 et le gène EPHB1 du récepteur éphrine de type B1 [35]. Depuis, une méta-analyse des différents GWAS publiés sur ces trois cohortes a été réalisée.

Ces risques ont ainsi été estimés pour la schizophrénie et le trouble bipolaire à environ 10 % dans les fratries et chez les descendants de patients atteints et il diminue très vite lorsque le degré d’apparentement diminue pour atteindre environ 3 % chez les cousins issus de germains (comparativement à environ 1 % dans la population générale). Le risque de survenue d’une schizophrénie L’apport de la génétique à la psychiatrie augmente en revanche de façon très nette, pour s’approcher de 50 %, lorsque les deux parents sont atteints de schizophrénie.

Risks in the offspring of Fischer’s Danish identical and fraternal discordant twins. Arch Gen Psychiatry 46(10): 867-72 11. Kendler KS, Heath AC, Neale MC, et al. (1993) Alcoholism and major depression in women. A twin study of the causes of comorbidity. Arch Gen Psychiatry 50(9): 690-98 12. Ducci F, Goldman D (2012) The genetic basis of addictive disorders. Psychiatr Clin North Am 35(2): 495-519 13. Psychiatric GWAS Consortium Coordinating Committee, Cichon S, Craddock N, et al. (2009) Genomewide association studies: history, rationale and prospects for psychiatric disorders.

Download PDF sample

Rated 4.55 of 5 – based on 33 votes