Amour, Violence et Adolescence by Fernet Mylene

By Fernet Mylene

Show description

Read or Download Amour, Violence et Adolescence PDF

Best french books

Cahier du créateur : Les écharpes

Cahier du cr#ateur est une assortment qui ouvre ses pages #224; des cr#ateurs du monde du fil et leur permet de pr#senter leur travail. Alice Qu#m#ner, los angeles cr#atrice de Alice Cr#ations, vous fait partager lintimit# de ses #339;uvres, d#couvrir son univers, ses resources dinspiration, ses petits et grands secrets and techniques, et vous livre les explications des #charpes quelles a imagin#es.

Additional info for Amour, Violence et Adolescence

Sample text

Il est à noter que les résultats obtenus par Jezl, Molidor et Wright (1996), de même que par Bennett et Fineran (1998), ont été exclus de cette présentation. Ces chercheurs, contrairement aux précédents, ont considéré dans leur analyse la violence sexuelle comme une forme sévère de violence, ce qui contribue à augmenter la prévalence des épisodes de violence sévère. Les formes sexuelles de violence Tel qu’indiqué antérieurement, le CTS ne couvre pas les formes de violence sexuelle qui apparaissent dans un contexte amoureux.

13,1 %). Plus récemment, Lavoie et ses collaboratrices (2001) ont de nouveau utilisé une adaptation du SES (Koss et Gidyez, 1985) pour estimer les expériences de violence vécues par 917 adolescentes de 4e et 5e secondaire de Montréal et de Québec. Parmi les jeunes femmes interrogées, 10,6 % indiquent avoir subi au moins un geste de violence sexuelle au cours de leur vie, alors qu’elles sont 8,2 % à en avoir vécu dans les 12 mois précédant leur participation à l’étude. © 2005 – Presses de l’Université du Québec Édifice Le Delta I, 2875, boul.

Concernant les formes psychologiques de violence qui ont eu lieu dans l’année précédant l’étude ou encore dans le cadre de la plus récente relation, elles seraient aussi présentes chez les femmes que chez les hommes (Bellerose, Beaudry et Bélanger, 2001 ; Gagné et Lavoie, 1995 ; Jezl, Molidor et Wright, 1996). Les deux études recensées ayant considéré l’ensemble des épisodes de violence psychologique survenus à vie sont plus mitigées quant à la présence de différences de sexe. La première rapporte une prévalence plus élevée chez les jeunes hommes (Molidor, 1995).

Download PDF sample

Rated 4.56 of 5 – based on 9 votes